A faire en FEVRIER

C’est le mois de la taille des arbres fruitiers, principalement des fruitiers à pépins (pommier/poirier)

 

  • Il n’est pas absolument nécessaire de tailler les arbres de plein vent . Mais pour une bonne fructification, il faut tout de même couper toutes les branches mortes et mal placées, celles qui vont dans tous les sens, vers l’intérieur mais aussi les rameaux verticaux trop vigoureux qui ne donneront rien.   Il faut éclaircir le cœur. Toujours opérer par temps sec, en dehors des périodes de gel. Couper au dessus d’un œil ( bourgeon) tourné vers l’extérieur. Désinfecter son sécateur à l’alcool pour ne pas propager de maladies.
  • En revanche, il faut tailler les arbres palissés, les quenouilles et autres fuseaux, les cordons et palmettes. Il serait trop long de présenter en détail la taille trigemme, assez complexe et qui se fait tout au long des années . Mais cela vaut le coup d’aller l’étudier pour comprendre.

 

  • La taille TRIGEMME en bref : un rameau coupé à 3 ou 5 yeux  émettra de nouvelles tiges et les bourgeons restés sous la coupe vont se transformer . Pour cela, il  faut apprendre à reconnaître les trois grands types de bourgeons.
  • L’œil à bois qui donnera une pousse feuillée, souvent un bourgeon pointu.
  •  le dard, qui est un bourgeon indéterminé et qui peut se transformer justement sous l’effet de la taille, soit en bourgeon à bois, soit en bourgeon à fleur.
  • et le bourgeon à fleur, souvent beaucoup plus renflé et rond qui donnera du fruit. ). quand on a un bourgeon à fruit, il faut couper juste après . Le dard ne doit jamais se trouver en position terminale, il recevrait trop de sève et ne se transformerait pas. Le principe est que le dard ne reçoivent pas trop de sève  ( il y a donc des bourgeons après lui ) pour qu’il puisse se transformer à son tour.
  • En FÉVRIER, on peut commencer la taille des rosiers qui se fera principalement , comme nous le verrons, en mars. Toujours par temps sec, et en laissant 3 à 5 bourgeons.
  • On taille aussi les groseilliers et les cassissiers, en enlevant (on coupe à la base) les tiges les plus anciennes qui ne fructifieront plus et en ôtant le bois mort. on aère le centre de l’arbuste.
  • On taille la vigne, à 3 yeux aussi.
  • On peut commencer à tailler les arbustes à floraison estivale ( les « hibiscus » althéas, les buddleia, les hydrangea, les lagerstroemia, les vitex agnus castus, la glycine, etc)  mais on ne touche pas aux arbustes qui fleurissent au printemps.
  • On peut commencer à TAILLER LES ROSIERS selon le temps. (Voir   » faire en mars »)