Cultiver un citronnier en pot

Quelle variété de citronnier choisir et comment l'entretenir ?

Avec leur feuillage très odorant et leurs fleurs si délicieusement parfumées, les citronniers sont des arbustes très appréciés et très décoratifs.  Mais comment choisir parmi toutes les variétés dont certaines sont gélives et d’autres non ? Et comment les entretenir pour qu’ils restent beaux, même cultivés en pot, ? Pour qu’ils vous donnent beaucoup de fruits et pour éviter les maladies ?  Les Jardins de Phocas vous conseillent et vous guident.

 

 

Quelle variété choisir pour notre climat vendéen ?

Les citronniers sont en général peu rustiques et réservés aux climats méditerranéens. La culture en pot permet de les cultiver tous à condition de les rentrer l’hiver. Mais si on souhaite laisser son pot dehors, il faut choisir parmi ces 3 citronniers : 

Le citronnier Meyer,  rustique jusqu’à -11°C, donne de gros fruits ronds, moins acides que les autres, avec une belle peau lisse. Il fleurit 2 fois par an, au printemps et en automne et donne des fruits presque toute l’année . En pleine terre ou en pot, ce sera au soleil et à l’abri.

Le citronnier des 4 saisons, (Citrus limon) est quant à lui, rustique jusqu’à -6°C. Choisissez lui un endroit bien abrité au soleil. Comme tous les citronniers, sa floraison est très parfumée. Ses fruits sont un peu plus petits ( 6×10 cm environ) et ovales. Il fleurit en mai-juin et donne des citrons 5 mois après, tout l’automne et début d’hiver.

Le citronnier Yuzu ( Citrus yuzu) est rustique jusqu’à -10°C, et sera toujours installé au soleil et à l’abri. Son écorce râpée est extrêmement parfumée. Son fruit ressemble davantage à une mandarine jaune, ronde, que l’on récolte de septembre à décembre. Il fleurit de mars à avril. Il a besoin d’une terre restant fraiche et bien amendée. 

Comment entretenir votre citronnier en pot ?

1 – ARROSER !  Ce n’est pas parce que c’est arbuste du sud qu’il aime la sécheresse : non ! il a besoin d’arrosages réguliers. Veillez à ce que toute la terre de votre pot soit mouillée par votre arrosage. Du printemps à l’automne votre citronnier a besoin d’eau. C’est seulement l’hiver que vous pourrez réduire les arrosages. En pot, l’été, cela peut être tous les jours, sinon tous les deux jours. Attention à ne pas laisser d’eau dans une soucoupe sous le pot pour ne pas faire pourrir les racines. Idéalement le fond du pot doit être bien drainé avec des cailloux ou des billes d’argiles.  Dès que le dessus est sec, on arrose. Sans mouiller les feuilles, c’est mieux ;  avec un goutte à goutte, c’est parfait.

2 – L’ENGRAIS : en pot la terre s’épuise très vite et le citronnier est un gourmand. Mettez un engrais spécial agrumes, soit liquide, soit en granulés, avec un bon arrosage. On commence dès le printemps, en mars et une fois par mois jusqu’en septembre.

3 – LA TAILLE : Pour lui garder une forme harmonieuse, on taille entre mars et juillet, en coupant les jeunes tiges après leur 4ème ou 5ème feuilles. On peut supprimer les branches qui ont déjà donné des fruits et qui seraient mal placées ou abimées. L’arbuste fructifie sur les tiges de l’année. Mais globalement ne taillez pas trop et essayer de lui donner une forme en boule.

4 – L’HIVERNAGE : en cas de grand froid annoncé, vous pouvez rentrer votre pot. Vous pouvez aussi lui mettre un voile d’hivernage. Mais nos hivers vendéens en général ne descendent pas si bas qu’il faille les protéger à ce point.  On peut protéger le pot et diminuez les arrosages à une fois tous les 15 jours environ s’il ne pleut pas. 

Quand faut-il le rempoter ?

Les plantes en pot s’épuisent plus vite que lorsqu’elles sont en pleine terre, même avec un apport d’engrais, les racines finissent par occuper tout l’espace et il est important pour le garder en bonne santé de rempoter votre citronnier  tous les 3 ans environ. La meilleure période est entre février et  mars. Choisissez un pot légèrement plus grand et ajouter du terreau, dessous, sur les côtés et à la surface. Arroser bien. Et donnez de l’engrais.

Ainsi entretenu, vous éviterez maladies et parasites.

Il arrive que votre citronnier soit attaqué par des insectes ou des champignons. Vous éviterez cela en le gardant au soleil, dans un endroit aéré et abrité. En l’arrosant régulièrement et en le nourrissant correctement.  

– Surveillez les cochenilles qui déposent un miellat collant sur les feuilles, sur lequel viendra un champignon, la fumagine, recouvrant les feuilles de noir. Ce n’est pas bien grave, mais la photosynthèse se fera moins bien et cela peut affaiblir la plante. Eliminez les cochenilles avec des pulvérisation de savon noir, et nettoyer les feuilles.

– Si les feuilles jaunissent, donnez-lui de l’engrais et arrosez.

N’hésitez pas à nous demander conseil si vous observez d’autres maladies.

Articles similaires :

Lavande vraie ou lavandin, quelle différence ?
Entretenir ses rosiers
Comment protéger votre potager de la chaleur