Quelle est la différence entre le terreau et la terre végétale ?

Terreau ou terre végétale ?

On s’y perd souvent dans les terminologies et surtout, il est important de savoir  quelle terre prendre pour quel usage. 

On vous dit tout :

Le terreau

Le terreau est un mélange fabriqué – obtenu artificiellement- contenant de la terre végétale, des matières organiques et minérales, du compost, de la tourbe, du fumier ou toutes sortes d’amendements différents, parfois d’engrais, selon les marques et les types de terreau. 

On l’utilise pour le rempotage des plantes cultivées en pots ou pour remplacer une terre trop pauvre.

Certains sont réservés aux semis, d’autres sont conçus pour retenir l’eau ou au contraire pour mieux la drainer.

Nous vous proposons notre “terreau universel plantation” surtout pour vos plantes en pot  – en surfaçage ou rempotage – et pour ajouter à vos trous de plantation de vivaces et d’arbustes en pleine terre. 

Vous pouvez aussi l’utiliser pour “surfacer” vos pelouses en l’éparpillant à la volée sur vos gazons comme un engrais  en mars-avril ou en octobre-novembre.

Vous le trouverez en sacs de 50 litres à la pépinière.

Nous vendons aussi du terreau en vrac. Venir avec vos contenants ou votre remorque.

La terre végétale

La terre végétale naturelle  représente les 25 premiers cm de terre du sol. C’est ce qu’on appelle aussi “la bonne terre de jardin” avec ses différentes couches. Elle peut aussi être amendée avec cette même appellation avec des ajouts divers.

Mais depuis 2002, la définition de la terre végétale fait l’objet d’une norme qui encadre sa commercialisation. La définition de l’AFNOR est la suivante : «La terre végétale est la terre issue d’horizons de surface humifères ou d’horizons profonds pouvant être mélangée avec des matières organiques d’origine végétale, des amendements organiques et/ou des matières minérales». D’autres critères assez complexes relatifs à sa composition, et notamment sa teneur en matière organique (entre 3 et 15%), viennent compléter cette définition.

Selon les régions de prélèvements, elle peut être très différente (argileuse, sablonneuse, calcaire, franche)  mais doit obéir désormais à cette définition.

La terre végétale que nous vous proposons à la pépinière est criblée (débarrassée des pierres et autres indésirables)  et amendée à 14% de matières organiques : elle est parfaite  pour la création de massifs, pour l’agencement de jardins après travaux,  la plantation d’arbres et arbustes, mais trop riche pour les pelouses. 

Vous la trouverez en vrac à la pépinière, à venir chercher avec votre remorque, dans laquelle on vous déversera des godets de 200 litres. Ou par remplissage de vos contenants de 100 litres.

Articles similaires :

Pailler son potager en automne pour ne plus le bêcher
L’impact des jardins de graviers sur le réchauffement
Déterrer les cannas ou les laisser en terre ?