Quel engrais naturel utiliser au printemps ?

De quoi les plantes ont-elles besoin ?

Les engrais sont bien souvent nécessaires pour nourrir la plante. Celle-ci trouve dans la nature un certains nombre d’apports qu’il faut compléter soit parce qu’elle est carencée, soit que cet engrais lui permettre d’être boostée pour être plus vigoureuse, plus résistante et plus florifère, notamment au printemps. Les plantes en pot, quant à elles,  en ont absolument besoin. Nous vous engageons à choisir des engrais naturels, autant que possible. Mais d’abord il faut savoir : 

L’azote (N) : il permet aux parties aériennes de la plante de croitre. Tiges et feuilles. Il accélère la croissance et donne un beau feuillage. A l’état naturel on le trouve dans le sang séché, la corne broyée, le purin d’ortie, les composts de tontes de gazon, le guano ou le fumier.

Le phosphore (P) : il agit sur le développement des racines. Il est important pour la formation des fleurs et donc la fructification. On le trouve naturellement dans les composts, les fumiers,  la paille sèche, ou les engrais verts qu’on enfouit.

Le potassium (K) : Cet élément améliore la résistance des plantes au froid et aux maladies. Il est capital pour la floraison et la fructification. (on le trouve dans le compost, les cendres de bois, les fumiers et les algues) 

Sur les engrais naturels ou chimiques du commerce, vous trouverez les 3 mêmes chiffres NPK correspondant au dosage de ces 3 éléments. Par exemple : 4-6-8 pour un engrais géranium, signifie que le potassium est le plus important ( 8), en effet ce qu’on cherche c’est une belle floraison.

Attention de jamais surdoser, même avec un engrais naturel, car cela fragilise les plantes et les rend plus vulnérables ce qui est tout le contraire de ce qu’on cherche. 

Quand ?

Un des meilleurs moments pour apporter de l’engrais est le démarrage de la végétation au printemps. Si les plantes font une remontée de floraison, vous pouvez en apporter encore pour soutenir leur effort à ce moment-là.   Suivez bien les conseils écrits sur vos achats d’engrais, car le dosage dépend des valeurs NPK et  si la plante est en pot ou en pleine terre, si c’est une fleur, un arbre fruitier, votre potager, ou un rosier…

Les engrais long terme
ou coup de fouet

Pour le long terme : Vous trouverez en vente à la pépinière des engrais de fond d’origine 100% naturelle. Ils enrichissent le sol et vont fournir une alimentation riche et équilibrée en libération lente. Ils agissent sur plusieurs mois.  Ce sont d’excellentes alternatives aux engrais chimiques. Vous les trouverez en vrac, ou en sacs. On préconise 2 apports par an, avec des dosages différents selon la plante. Demandez-nous conseil.

– Toujours pour le long terme, vous pouvez ajouter au pied de vos plantes chaque printemps, du compost bien décomposé, du fumier décomposé, des algues, du purin d’ortie ou de consoude en arrosage ou pulvérisations, une poignée de cendres de bois, de la paille bien sèche, tourteaux de ricin, marc de café, peaux de banane, etc…

Les engrais coup de fouet : Pour des engrais naturels, optez pour le sang séché et le guano d’oiseaux de mer, car ils sont riches en azote et se décomposent rapidement.  

Vous pouvez aussi fabriquer vous-mêmes votre engrais liquide en faisant macérer 24 H du compost avec de l’eau dans un contenant en plastique. Vous arrosez avec cette solution plus ou moins diluée.  

Le Patentkali est une roche broyée disponible en granulés, très riche en potasse , en magnésium et en soufre  qui s’utilise juste avant la floraison. 

Les poudres de roches volcaniques (silices) ou basaltiques (potasse, magnesium, calcium, fer). 

 

Choisissez des engrais naturels plutôt que des engrais chimiques

Les engrais chimiques, notamment ‘coup de fouet’ sont de fait redoutablement efficaces, à court et long terme. Sachez cependant qu’ils finissent par appauvrir la terre qui peine à se renouveler, sans compter les effets sur la pollution.  Ne les utilisez qu’avec parcimonie  ou évitez !

Privilégiez l’amendement permanent de votre terre par les paillages nourrissant, qui permettent de corriger la composition du sol. Ces amendements ne sont pas à proprement parler des engrais mais nourrissant la terre, ils vont nourrir la plante et favoriser sa bonne santé et sa croissance. 

Et pour les engrais, utilisez de préférence ceux que nous venons de vous citer. La nature vous le rendra !

 

Pour la fabrication maison de purin, voir nos conseils ici 

Voici un tableau récapitulatif des besoins des différents types de végétaux.  C’est un ordre de grandeur bien évidemment et vous pouvez épandre un engrais qui n’a pas tout à fait ces mêmes valeurs.

Dans la nature il est fort peu probable que cette proportion soit respectée.

Mais veillez à apportez un peu de tout à vos plantes, en variant les apports.

 

Articles similaires :

Lavande vraie ou lavandin, quelle différence ?
Entretenir ses rosiers
Cultiver un citronnier en pot