Lavande vraie ou lavandin, quelle différence ?

Les variétés de lavandes sont elles si différentes ?

Avec 28 espèces et des centaines de variétés et cultivars, des hautes, des naines, des bleues, violettes, roses, ou même blanches, plus ou moins rustiques, à la floraison précoce ou plus tardive, pas facile de choisir. 

A la pépinière, nous vendons le plus souvent 3  grands types de lavande. Comparaison de ces 3 lavandes :

Les points communs

Le parfum : toutes les lavandes sont parfumées, mais pas toutes avec la même intensité ni les mêmes notes florales. Le feuillage seul est aussi odorant, plus ou moins selon les variétés. 

Le soleil : toutes aiment le soleil et en ont besoin pour fleurir.

Un sol bien drainé : elles ont horreur de l’humidité, aiment la sécheresse, les sols plutôt légers, même caillouteux. En général calcaire (sauf pour la lavande papillon !).

Propriétés médicinales : elles sont toutes antiseptiques, insecticides et antiparasitaires et  leur huile essentielle a beaucoup de propriétés notamment apaisantes et  digestives.

Mellifères : elles attirent toutes les abeilles qui en produisent un très bon miel. Les papillons les affectionnent aussi beaucoup.

La lavande angustifolia 'Hidcote'

Cette lavande est un cultivar de la variété officinale angustifolia, donc de la lavande vraie, en version naine et compacte. 

Elle ne monte pas plus haut que 55 cm.  C’est donc une lavande basse qui convient aux bordures ou aux pieds des rosiers.

Elle est bien dense, en touffe arrondie. 

Sa floraison  est estivale, en juillet et août. 

Ses épis floraux sont courts, et sa couleur est violet foncé. 

Son parfum est puissant, plus délicat que celui du lavandin.

Très rustique jusqu’à  – 15°C 

Elle aime les terres calcaires et bien drainées.

Le lavandin ou lavande x intermedia 'Grosso'

Cette lavande est un hybride naturel, dont le cultivar horticole ‘Grosso’ est un des plus connus et des plus cultivés en Provence (plus de la moitié de la culture provençale) car très résistante et beaucoup plus productive en huile essentielle. (au rendement 10 fois supérieur à la lavande vraie).

Elle est bien plus grande que la lavande vraie, jusqu’à 1 mètre. Elle peut couvrir le sol de manière très efficace. (anti mauvaises herbes assuré) .

Ses épis floraux sont plus longs (pas seulement les tiges) et ses feuilles sont un peu plus grandes aussi. elle convient mieux pour les bouquets frais ou séchés par exemple. Elle fleurit en juillet août aussi.

Sa couleur est violet foncé  (pour le cultivar ‘Grosso’)

Elle est plus résistante aux maladies, et plus robuste. 

Son parfum est puissant aussi, plus camphré que la lavande vraie.

Le lavandin est stérile et ne peut être multiplié que par bouture et non par semis.

C’est la plus rustique jusqu’à – 15°C voire -20°C.

Terre calcaire ou neutre.

La lavande papillon -lavandula Stoechas

Très différente des autres lavandes, avec son petit toupet au sommet de l’épi floral, comme des petits papillons. Ce sont les plus grosses fleurs de lavande qui existent. 

Elles fleurissent plus tôt, parfois dès mai juin. 

Elles font environ 50 cm et sont bien denses et compactes.

Fleurs et feuillages sont très aromatiques comme les autres lavandes. La couleur de la variété botanique va du violet au pourpre. (il existe des cultivars nouveaux tirant sur le rose).

Le feuillage est gris et persistant aussi. 

En revanche cette lavande est moins rustique et résiste jusqu’à – 7°C environ. (pas de souci en Vendée) 

Et attention, elle n’aime pas le calcaire et préfère les sols sableux, siliceux. Parfait pour le littoral !

Un dernier conseil important :
taillez vos lavandes !

Et taillez-les dès la fin de la floraison, selon les variétés cela peut dépendre un peu mais en général fin août. N’attendez pas !  

Le risque est de voir votre lavande s’étioler, s’étirer, s’avachir et surtout cela réduit de beaucoup sa longévité.  Au bout de 6 à 8 ans, vous serez obligés de les remplacer et vous ne saurez plus comment les tailler tant leur forme sera bizarre, avec des branches qui meurent ici et là.

En taillant non seulement les tiges défleuries, mais en mordant dans la touffe de feuilles, (en laissant toujours quelques feuilles à la base), à environ 20 cm du sol les premières années, puis 30 cm les suivantes, vous pourrez garder votre lavande 20 ans. 

Mais taillez-les AVANT l’automne.

Articles similaires :

Pailler son potager en automne pour ne plus le bêcher
L’impact des jardins de graviers sur le réchauffement
Quelle est la différence entre le terreau et la terre végétale ?